augmentation mammaire

Augmentation mammaire

L’augmentation mammaire est l’une des interventions esthétiques les plus courantes et les plus sûres. C’est une procédure qui consiste à augmenter le volume et à améliorer la forme des seins, offrant ainsi une silhouette plus équilibrée et plus proportionnée.

4.7/5 - (34 votes)
Prendre rendez-vous
4.7/5 - (34 votes)

Chirurgie d’augmentation mammaire

Augmentation mammaire

Que ce soit pour des raisons esthétiques, pour corriger une asymétrie mammaire ou pour reconstituer le volume mammaire après une perte de poids ou une grossesse, l’augmentation mammaire peut être un moyen efficace de gagner en confiance en soi et de se sentir plus à l’aise dans son corps.

Cependant, comme pour toute décision chirurgicale, le choix de subir une augmentation mammaire doit être mûrement réfléchi. Il est important de comprendre le processus, les différents types d’implants disponibles, les techniques de mise en place utilisées, les résultats potentiels et les risques associés.

Quelle est l’histoire des prothèses mammaires ?

Les prothèses mammaires ont une histoire remontant à plusieurs siècles. Les premières formes de prothèses mammaires connues étaient faites de matériaux tels que de la cire, du caoutchouc ou du textile.

Dans les années 1960, le silicone a été introduit comme matériau constituant les enveloppes de prothèses, offrant des résultats plus naturels et durables.  Ces enveloppes étaient remplies avec du sérum physiologique ou un gel de silicone.  Les prothèses au sérum physiologique ont été progressivement abandonnées en raison de leur aspect moins naturel et surtout du risque élevé de fuite.  Depuis les années 1990, les implants mammaires en silicone ont connu de nombreuses améliorations en termes de qualité et de sécurité.

4.7/5 - (34 votes)
Durée
DUREE
env. 45 minutes
Anesthésie
ANESTHESIE
anesthésie générale
Repos
RECUPERATION
4 à 7 jours
Cicatrice
CICATRICE
3 cm environ

Pourquoi choisir une augmentation mammaire ?

Cette intervention de chirurgie esthétique, aux motivations diverses et souvent intimes, vise à rehausser la taille et la forme des seins.  L’une des principales motivations est l’amélioration de l’estime de soi. En effet, beaucoup de femmes constatent une confiance en elles accrue après l’intervention. Cette intervention aide à obtenir la poitrine désirée, contribuant à leur bien-être général et à leur satisfaction personnelle. L’augmentation mammaire peut également servir à rééquilibrer les proportions corporelles.

implant mammaire

Pour les femmes ayant par exemple un bassin large ou une asymétrie mammaire, l’augmentation mammaire aide à créer une silhouette plus harmonieuse. Par ailleurs, suite à des transformations corporelles majeures, comme une grossesse ou une grande perte de poids, qui peuvent causer une perte de volume et un relâchement de la peau des seins, l’augmentation mammaire peut apporter un sentiment de rajeunissement en restaurant la taille précédente des seins ou même en les rendant plus volumineux. Enfin, l’augmentation mammaire peut aider à corriger des malformations mammaires congénitales, offrant une apparence de poitrine plus naturelle aux femmes concernées.

4.7/5 - (34 votes)

Augmentation mammaire : quelques points importants

Quels sont les différents types d’implants mammaires ?

À l’heure actuelle, la majorité des prothèses sont essentiellement remplies de gel de silicone cohésif. Historiquement, l’une des complications les plus courantes de l’augmentation mammaire était la formation d’une membrane rigide, appelée coque ou capsule, autour de la prothèse, pouvant entraîner une déformation, voire une douleur, au sein.

Concernant les formes de prothèses, les plus courantes sont :

  • La forme ronde, très populaire, qui confère au sein une apparence pleine et arrondie, accentuant la courbure de la partie supérieure du sein.
  • La forme anatomique ou « en goutte », élaborée pour imiter la forme naturelle du sein, qui offre un aspect plus naturel.
  • La forme ergonomique, qui est une prothèse ronde moins dense et moins remplie, permettant de conférer une forme anatomique au sein tout en évitant le risque de rotation de la prothèse.

Prothèses mammaires

Le volume de ces prothèses varie généralement de 200 à 800 cc, bien que des implants hors de cette norme existent. Avant une augmentation mammaire, il est crucial de consulter un chirurgien plasticien qualifié pour déterminer le type d’implant le plus adapté à votre morphologie et à vos attentes. Le chirurgien examinera vos seins, discutera de vos objectifs et vous informera des risques potentiels associés à l’opération. Lors de cette consultation, vous aurez l’opportunité d’essayer différentes tailles de prothèses externes pour définir le volume désiré.

4.7/5 - (34 votes)
Quel volume d’implants choisir ?

Le choix du volume des implants mammaires pour obtenir le résultat désiré peut être complexe. Ce choix dépend de plusieurs éléments, tels que la morphologie de la patiente, sa silhouette et ses attentes en matière de résultat. Votre chirurgien esthétique vous guidera à travers ces considérations pour déterminer ensemble le volume et la forme de vos prothèses.

Le profil des implants mammaires détermine la projection de la poitrine. Il existe différents profils d’implants :

  • Profil bas : Pour une légère augmentation et un décolleté de taille moyenne.
  • Profil moyen : Pour une augmentation naturelle et un décolleté intermédiaire.
  • Profil haut : Pour un décolleté impressionnant avec une poitrine projetée en avant.
  • Profil très haut : Pour un décolleté très imposant avec une projection significative.

Le choix du volume des implants est également crucial pour déterminer l’augmentation du bonnet.

Les implants vont de 125cc à plus de 1500cc. Selon la quantité de cc (centimètres cubes), vos seins seront plus gros d’une ou plusieurs tailles de bonnet. La plupart des femmes préfèrent des implants mammaires ne dépassant pas 500cc pour un résultat naturel.

AugmentationVolume des implants mammaires
Du bonnet A vers le bonnet B250 à 300 cc
Du bonnet A vers le bonnet C300 à 350 cc
Du bonnet A vers le bonnet D370 à 430 cc
Du bonnet B vers le bonnet C250 à 350 cc
Du bonnet B vers le bonnet D350 à 400 cc
Du bonnet B vers le bonnet DD400 à 450 cc
Du bonnet C vers le bonnet D300 à 350 cc
Du bonnet C vers le bonnet DD370 à 450 cc
Du bonnet C vers le bonnet E450 à 550 cc
Du bonnet D vers le bonnet DD300 à 400 cc
Du bonnet D vers le bonnet E450 à 600 cc

Mesurez votre taille de bonnet de manière précise

La taille du bonnet est déterminée par la différence entre le tour de taille et le tour de poitrine. Pour une mesure précise, positionnez le mètre ruban sur la partie la plus proéminente de la poitrine, typiquement au niveau des mamelons. Une différence de 12,5 cm équivaut à un bonnet A, et chaque ajout de 2,5 cm augmente la taille du bonnet.

4.7/5 - (34 votes)
Quelles sont les voies d'abord possibles ?

Les différents types de cicatrices possibles pour une augmentation mammaire dépendent de la technique chirurgicale utilisée et de la préférence personnelle du patient. Les types de cicatrices les plus couramment associés à une augmentation mammaire sont  :

Les voies d'abord de l'augmentation mammaire

Cicatrice péri-aréolaire : cette cicatrice se trouve autour de l’aréole et peut être plus visible si elle n’est pas bien cachée par le bord de l’aréole. Elle présente en outre l’inconvénient de devoir traverser la glande mammaire pour insérer l’implant. Par ailleurs, il est plus difficile par cet abord de bien fixer le pôle inférieur et la prothèse risque de descendre sous le pli naturel du sein au bout de quelques années.

Cicatrice infra-mammaire : cette cicatrice se trouve sous le sein (« pli sous-mammaire ») et peut être cachée par le bord inférieur du soutien-gorge. Elle permet un bon contrôle de l’intervention et est de loin la plus fréquemment utilisée.

Cicatrice axillaire : cette cicatrice se trouve dans l’aisselle. Cependant, elle peut nécessiter une incision plus longue, elle est plus visible et peut être plus problématique ou source d’infections.  Elle n’est pratiquement plus utilisée.

4.7/5 - (34 votes)
Où place-t-on l’implant mammaire ?

Derrière le muscle pectoral : l’implant placé derrière le muscle pectoral est en général moins visible, surtout lorsque l’épaisseur tissulaire n’est pas suffisante. Cependant, l’approche rétro-pectorale peut entraîner une douleur plus intense pendant la récupération et est principalement réservée aux femmes très minces ayant très peu de tissu mammaire. De plus, cette technique présente un risque accru de migration des implants, vers le haut et/ou l’extérieur, à plus ou moins long terme, sous l’effet des contractions du muscle.  Il existe également un risque plus élevé de rupture précoce des implants (avant 10 ans) ; les prothèses étant en effet soumises à des phénomènes d’usure plus importants, liés aux contractions musculaires et aux frottements sur les côtes, dont la surface est parfois très irrégulière.

positionnement des implants

Devant le muscle pectoral : l’implant est placé au-dessus du muscle pectoral.  Cette implantation est plus simple et peut permettre d’obtenir de bons résultats lorsque l’épaisseur de la glande est suffisante pour bien camoufler la prothèse. Le résultat peut cependant varier si cette épaisseur diminue au cours de la vie de la patiente (grossesse, ménopause, perte de poids).

4.7/5 - (34 votes)
Quelle est la durée de vie des prothèses mammaires ?

Les implants mammaires en silicone sont généralement considérés comme « « fiables » et peuvent perdurer de 10 à 15 ans minimum. Cependant, cela peut dépendre de plusieurs facteurs tels que le type d’implant utilisé, la qualité de l’implant, la santé générale et la prise en charge après l’opération. Il est important de discuter avec votre chirurgien pour obtenir une idée plus précise de la durée de vie de vos implants mammaires.

Il convient également de se rappeler que les prothèses mammaires doivent parfois être remplacées au fil du temps, pour des raisons telles que des fuites, des déplacements ou une perte de forme. Vous devez donc surveiller attentivement votre corps et faire des suivis réguliers avec votre chirurgien afin de vous assurer que tout se passe bien.

Comme chez toute femme il faudra continuer à effectuer un dépistage du cancer du sein. Si un examen radiologique est prescrit, il est conseillé de signaler la présence d’implants au radiologue.

4.7/5 - (34 votes)
Combien coûte une augmentation mammaire ?

Le coût d’une augmentation mammaire en Belgique peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs tels que la région, le type d’implant utilisé, la complexité de l’opération et le niveau d’expérience et de réputation du chirurgien.

En Belgique, le coût d’une augmentation mammaire varie généralement entre 3.500 et 5.500€ Ttc (depuis le 1er janvier 2016 le gouvernement a imposé une TVA de 21% sur la chirurgie esthétique en Belgique).

Il convient de discuter avec plusieurs chirurgiens afin d’obtenir des devis et de prendre en compte tous les coûts associés à l’opération, y compris les frais d’anesthésie et les frais postopératoires.

4.7/5 - (34 votes)
Augmentation mammaire

Quelles sont les tendances actuelles en chirurgie esthétique ?

Selon la récente enquête globale de l’ISAPS (Société Internationale de Chirurgie Plastique Esthétique), la chirurgie esthétique à l’échelle mondiale a connu une croissance remarquable de +19,3% par rapport à 2021, totalisant ainsi plus de 12,8 millions d’interventions chirurgicales et 17,5 millions d’interventions non chirurgicales.

Les résultats de cette étude menée auprès de plus de 1000 chirurgiens plasticiens certifiés originaires de 90 pays différents concordent avec ceux du rapport fourni par l’ASPS (Société Américaine des Chirurgiens Plastiques), réalisée auprès de leurs plus de 11 000 membres.

Qu’en est-il de la chirurgie mammaire ? Avec une hausse de +16,8% depuis 2018, l’augmentation mammaire fait partie du Top 5 des opérations les plus réalisées en 2022. Selon l’ASPS, “l’augmentation mammaire est l’une des procédures les plus populaires depuis 2006”.

Chez Claris Clinic, nous attachons une importance capitale au respect des directives de sécurité préconisées par l’ISAPS et l’ASPS. Cette démarche vise à garantir des interventions chirurgicales esthétiques de haute qualité pour tous nos patients.

Source : ISAPS et ASPS

Ces deux organismes font figurent d’autorité mondiale en matière de chirurgie esthétique. Leurs missions principales sont d’éduquer le public sur la chirurgie plastique et la médecine esthétique, tout en œuvrant pour la promotion de la sécurité des patients. Leurs conclusions, basées sur des données récoltées auprès de milliers de professionnels, offrent des perspectives éclairantes sur les tendances et les évolutions de ce domaine en constante mutation.

4.7/5 - (34 votes)

L'augmentation mammaire : dans quels cas ?

La décision de procéder à une intervention d’augmentation mammaire repose sur une démarche personnelle de la patiente. Les femmes présentent des poitrines d’aspect et de volumes différents, qui, dans certains cas, peuvent les amener à vouloir corriger la forme de leurs seins.

Cette insatisfaction peut être liée à la perception personnelle du corps ou peut, par exemple, apparaître suite à une ou plusieurs grossesses. Certaines femmes voient notamment leur poitrine changer et perdre du volume après un accouchement et l’allaitement de leur(s) enfant(s).

4.7/5 - (34 votes)

Le déroulement d'une augmentation mammaire

Consultation préliminaire

Avant toute opération d’augmentation mammaire, une consultation individuelle approfondie a lieu. Le spécialiste fournit alors des informations détaillées sur l’intervention, prenant en compte les besoins et les conditions physiques de chaque patiente. Si la décision de procéder à l’intervention est prise, des rendez-vous supplémentaires sont planifiés pour mesurer la poitrine, essayer les implants et discuter en détail de l’intervention chirurgicale. Une consultation d’anesthésie est également prévue.

Choix de la technique d’incision et de la position de l’implant

La taille de l’implant et la nature du sein influencent le choix de la technique d’incision et de la position de l’implant. Après un entretien complet, le médecin décidera de la technique d’incision la plus appropriée, qui est très généralement le pli sous le sein.

Concernant le placement de l’implant lors d’une augmentation mammaire, il y a également trois options à considérer :

  • Position sous-glandulaire : ici, l’implant est placé entre la glande mammaire et le muscle pectoral.
  • Position sous-musculaire : l’implant est placé sous le muscle pectoral.
  • Technique du double plan (« dual plane ») : l’implant est placé partiellement sous le muscle pectoral.
4.7/5 - (34 votes)

La procédure chirurgicale

L’intervention d’augmentation mammaire dure environ 45 minutes et est réalisée sous anesthésie générale. En règle générale, la mise en place des implants se fait par une petite incision dans le pli sous le sein.  Ceux-ci sont placés devant ou derrière le muscle pectoral. En effet, chaque femme étant différente, il n’est pas toujours approprié de placer systématiquement l’implant sous le muscle.

Après l’opération, une membrane de collagène naturellement produite par le corps, nommée coque, entoure la prothèse. Celle-ci peut parfois s’épaissir et modifier la forme du sein. Toutefois, les nouvelles prothèses de gel de silicone cohésif atténuent la formation de cette coque épaisse, rendant le toucher plus naturel. Ainsi, il n’est plus nécessaire de positionner systématiquement l’implant très profondément, surtout pour les femmes qui souhaitent des implants plus grands après une perte de poids ou une grossesse.

Soins post-opératoires immédiats

L’augmentation mammaire, réalisée sous anesthésie générale, nécessite environ une heure pour l’intervention, l’anesthésie et le réveil. L’usage de drains d’aspiration n’est plus requis. Une fois l’opération terminée, quelques heures de surveillance en chambre sont prévues avant que vous soyez autorisée à regagner votre domicile, muni d’une prescription d’antalgiques oraux. Il est recommandé d’être accompagnée pour le retour à la maison. Notre équipe médicale assurera également un suivi post-opératoire rigoureux de votre augmentation mammaire et restera à votre disposition pour toute question ou préoccupation.

4.7/5 - (34 votes)

Un suivi post-opératoire est nécessaire avec le chirurgien ayant effectué l’augmentation mammaire. Généralement, une consultation est organisée rapidement après la chirurgie pour évaluer la guérison de la plaie, puis deux ou trois semaines plus tard.  Un contrôle après six semaines est également prévu pour examiner la forme du sein et un contrôle après six mois est recommandé. Le suivi est en général propre à chaque chirurgien et celui-ci peut légèrement varier au cas par cas.

Suite à l’opération, des tiraillements dans la poitrine peuvent être ressentis, notamment si l’implant est placé sous le muscle et si la prothèse est de grande taille.  Le port d’un soutien-gorge sans armature, jour et nuit pendant six semaines après la pose des implants, est recommandé (à adapter selon le chirurgien).

La plaie sous le sein, de 3 à 5 cm, est généralement couverte d’un pansement étanche, permettant de prendre une douche dès le lendemain de l’augmentation mammaire. Les fils de suture sont résorbables et n’ont pas besoin d’être retirés. Plusieurs semaines peuvent s’écouler avant d’observer le résultat final de la procédure.

4.7/5 - (34 votes)

Le résultat

Un délai de 3 à 4 mois est idéal pour apprécier le résultat d’une augmentation mammaire, le temps que les seins aient retrouvé toute leur souplesse et que les prothèses se soient stabilisées. Sans viser la perfection et avec des souhaits réalistes, on peut affirmer que le gain de volume mammaire a une répercussion sur la silhouette globale et permet une plus grande liberté vestimentaire.

post augmentation

L’augmentation mammaire est une intervention chirurgicale courante et sûre pour améliorer la taille, la forme et la symétrie des seins. Notre clinique offre des solutions personnalisées pour chaque patiente, en utilisant les dernières techniques et technologies de pointe pour garantir des résultats naturels et durables.  Cette décision est importante et personnelle, c’est pourquoi nous prenons le temps de comprendre vos besoins et vos attentes pour vous offrir le traitement le plus adapté. Contactez-nous pour en savoir plus sur l’augmentation mammaire et pour planifier une consultation avec notre équipe de spécialistes en chirurgie plastique.

Quelles sont les complications possibles d’une augmentation mammaire ?

Les complications potentielles d’une augmentation mammaire comprennent :

Hématome :  La complication la plus fréquente est l’hématome qui peut apparaître dans les premières 24 heures. La voie sous-mammaire a permis de diminuer la fréquence de celui-ci. En cas d’hématome important, il conviendra d’enlever la prothèse, d’évacuer les caillots sanguins et de rechercher l’origine du saignement avant de remettre la prothèse.

Infection : une infection peut survenir à la suite de la chirurgie et peut entraîner des douleurs, de la fièvre et une augmentation du volume du sein.

Contracture capsulaire : une contracture capsulaire se produit lorsque le corps produit une enveloppe fibroïde autour de l’implant (réaction inflammatoire) qui peut le faire se rétracter et devenir dur.

Cicatrices : les cicatrices peuvent être plus visibles ou plus douloureuses que prévu et peuvent prendre plus de temps pour s’estomper.

Rejet de l’implant : le rejet d’un implant mammaire peut se produire lorsque l’organisme rejette l’implant comme un corps étranger.  Cette complication est extrêmement rare.

Déplacement de l’implant : l’implant peut bouger ou se déplacer de sa position initiale au fil du temps.

Rupture de l’implant : les implants peuvent parfois se rompre ou fuir, ce qui peut entraîner des douleurs et une augmentation du volume du sein.

4.7/5 - (34 votes)

Comment choisir son chirurgien pour une augmentation mammaire ?

Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour choisir son chirurgien :

Compétence et expérience : Assurez-vous que le chirurgien a une formation solide et une expérience en chirurgie esthétique de la poitrine. Demandez des photos de ses interventions précédentes pour vous faire une idée de son niveau de compétence.

Certifications : Vérifiez que le chirurgien est certifié par les chirurgien clarissociétés médicales appropriées. En Belgique, les chirurgiens reconnus sont membres de la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique (https://www.rbsps.org/fr/accueil.html).

Communication : Assurez-vous que vous vous sentez à l’aise de parler ouvertement avec le chirurgien sur vos attentes et vos inquiétudes. Il est important d’avoir une bonne communication avec votre chirurgien pour obtenir un résultat satisfaisant et en toute confiance.

Tarifs : Assurez-vous que vous comprenez les coûts associés à l’opération. En effet, il est essentiel de demander des détails sur les frais qui seront inclus dans le prix final, tels que les honoraires du chirurgien, les coûts d’anesthésie, d’hospitalisation et de matériel utilisé.

4.7/5 - (34 votes)

Les tarifs d'une opération d'augmentation mammaire

Augmentation mammaire avec prothèses
de 4955 € à 5475 € (*)
Augmentation mammaire par lipofilling
5775 €
Changement de prothèses mammaires
de 4175 € à 4950 € (*)
Lifting des seins avec prothèses
de 5950 € à 6775 € (*)
Consultation d'information
de 30 € à 70 €
*selon le type d'implants. Tous nos prix sont indicatifs et s'entendent TTC. Le devis complet et précis sera validé lors de la consultation avec le chirurgien.

FAQ

Pourrai-je allaiter après une augmentation mammaire par implants ?

Il n’existe pas de contre-indication à l‘allaitement après une augmentation mammaire. Seule l’incision péri-aréolaire peut diminuer la capacité d’allaitement. Parlez-en à votre chirurgien !

4.7/5 - (34 votes)
Les implants permettent-ils une mammographie ?

Il est tout à fait possible de réaliser une mammographie avec des implants lorsque l’on a bénéficié d’une augmentation mammaire. Signalez-le cependant au technicien et au radiologue avant l’examen.

4.7/5 - (34 votes)
Les implants sont-ils dangereux pour ma santé ?

Claris Clinic ne travaille qu’avec les meilleures marques d’implants, offrant les plus hauts standards de sécurité et de qualité. L’incidence du cancer du sein chez les femmes porteuses de prothèse est extrêmement faible. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article de blog

4.7/5 - (34 votes)

Prendre rendez-vous

À partir du lundi 29 janvier 2024, Claris Clinic Liège (Château des Thermes) vous accueillera dans le domaine du Château des Thermes de Chaudfontaine, rue Hauster 9 à 4050 Chaudfontaine.

4.7/5 - (34 votes)
Claris La Hulpe
(Site Hôtel Dolce)
Chaussée de Bruxelles 135 B
1310 La Hulpe
RDV en ligne à La Hulpe
Claris Bruxelles
(Quartier Européen)
Rue Belliard 141
1040 Bruxelles
RDV en ligne à Bruxelles
Claris Liège
(Château des Thermes)
Rue Hauster 9
4050 Chaudfontaine
RDV en ligne à Liège

Consultez également

mastopexieChirurgie mammaire

Lifting mammaire

Principalement destiné aux femmes souhaitant remédier à l’affaissement de leurs seins, le lifting mammaire consiste à redessiner et à rehausser les seins. Cette intervention chirurgicale permet de rendre un aspect tonique et galbé à la poitrine.Plus d'informations
lipofilling mammaireChirurgie mammaire

Lipofilling mammaire

Le lipofilling mammaire consiste à augmenter le volume des seins en transférant de la graisse prélevée du corps de la patiente dans sa poitrine afin de la rendre plus généreuse et obtenir un remodelage harmonieux de la silhouette.Plus d'informations
changement implantsChirurgie mammaire

Changement d’implants

Il peut être nécessaire de changer ses implants mammaires pour diverses raisons. Le changement d’implants vise principalement à corriger une éventuelle complication et à faire perdurer les résultats obtenus lors d’une augmentation mammaire.Plus d'informations
asymetrie mammaireChirurgie mammaire

Asymétrie mammaire

L’asymétrie se manifeste par une différence de volume, mais aussi de forme, de position du mamelon ou de la direction vers laquelle celui-ci pointe. La corriger permet aux femmes d’être plus à l’aise avec leur corps et de gagner en confiance.Plus d'informations
gynecomastieChirurgie mammaire

Gynécomastie

Certains hommes peuvent présenter un développement excessif de leurs glandes mammaires. Ce phénomène, la gynécomastie, peut être résolu par une opération de chirurgie esthétique redonnant au torse un aspect plus plat et ferme.Plus d'informations
reduction mammaireChirurgie mammaire

Réduction mammaire

La réduction mammaire est une opération qui consiste à rendre les seins moins volumineux. En redessinant les seins et en réduisant leur volume, la réduction mammaire vise à rendre confiance aux patientes et à soulager leur inconfort.Plus d'informations